La princesse Lalla Hasna du Maroc, sœur du roi Mohammed VI est au cœur d’un énorme scandale de corruption. Son nom a été cité dans l’affaire pandora papers comme détenant une société offshore dans les îles Vierges britanniques, un paradis fiscal notoire.

C’est un nouveau scandale qui fragilise encore plus le monarque marocain. Sa sœur Lalla Hasna  qui dirige la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, aurait utilisé une société écran pour acheter une maison au Royaume-Uni d’une valeur estimée à 11 millions de dollars en utilisant des fonds répertoriés comme appartenant à la « famille royale marocaine ».

Le palace que la princesse avait acquis à Londres est situé près du palais de Kensington. L’achat aurait été effectué en 2002 en ayant recours à la société écran Oumaila, située aux îles Vierges britanniques.

Qu’est ce que les « Pandora Papers » ?

Les « Pandora Papers » sont une fuite de près de 11.9 millions de documents qui révèlent la richesse cachée, l’évasion fiscale et même le blanchiment d’argent de certains hommes des plus riches et des plus puissants de la planète.

Les données ont été révélées grâce au  travail du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), basé à Washington DC. C’est le fruit de la collaboré avec plus de 140 organisations médiatiques dans le cadre de la plus grande enquête mondiale jamais réalisée.

Mohammed VI est le roi le plus riche d’Afrique, avec une fortune estimée à 5,7 milliards de dollars. En 2010, les fuites Wikileaks ont révélé que le roi chérifien et son entourage seraient impliqués dans une corruption jugée répandue « à tous les niveaux de la société marocaine ».

La princesse Lalla Hasna âgée de 53 ans, est la fille du roi Hassan II et de sa seconde femme, Lalla Latifa Hammou. La sœur de Mohammed VI voulait surement, dissimuler ces avoirs en ayant recours à des achats via des sociétés offshore.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici