Affaire “Future Gate” : l’enquête étendue à l’Europe

0
Affaire Future Gate
Affaire Future Gate

L’instruction dans l’affaire « Future Gate » dont sont impliqués des influenceurs très connus, se poursuit. Selon les déclarations des derniers accusés dans l’affaire d’escroquerie aux étudiants, la fraude s’étend jusqu’à l’Ukraine !

Le doyen des juges d’instruction près le tribunal de Dar El Beida, à Alger, a poursuivi, ce mercredi, l’audition des déclarations des prévenus restants dans le dossier d’escroquerie aux étudiants. Ainsi le principal accusé, Oussama. Z, propriétaire de la société fictive “Future Gate”, a été entendu sur le sujet pour la deuxième fois.

Le principal accusé fait face à de lourds chefs d’inculpation. Il s’agit entre autre, de « faux et usage de faux » ; « blanchiment d’argent » ; «association de malfaiteurs et escroquerie en bande organisée » ; « traite de personnes » ; « violation de la loi régissant la circulation des capitaux de et vers l’étranger ».

L’enquête de “Future Gate” s’étend à l’Ukraine !

Plus de deux mois après le début de l’enquête sur l’une des plus grande affaires d’escroquerie impliquant des célébrités des influenceurs sur les médias et autres réseaux sociaux, le dossier n’a pas encore révélé tous ses secrets et ramifications.

D’après les informations relayées par El Chourouk, dans le cadre du processus d’enquête sur l’affaire, une commission rogatoire a été déléguée aux autorités judiciaires en Ukraine. Le journal arabophone indique que le doyen des juges d’instruction continue de prendre des mesures judiciaires qui garantiront le bon déroulement des enquêtes sur le dossier.

Ainsi, avant de renvoyer le dossier en jugement devant le tribunal correctionnel de première instance, la justice algérienne doit attendre les résultats de cette enquête basée sur la coopération entre les deux pays.

“Future Gate” exige des sommes d’argent colossales pour des visas d’étude en Ukraine

Le principal accusé devra faire face à de lourds chefs d’inculpation. Il s’agit entre outre, de « faux et usage de faux », « blanchiment d’argent », «association de malfaiteurs et escroquerie en bande organisée », « traite de personnes », « violation de la loi régissant la circulation des capitaux de et vers l’étranger ».

Pour rappel, au moins, 11 personnes ont été placées en détention provisoire dans le cadre de cette affaire. Trois mis en cause ont été mis sous contrôle judiciaire. L’agence Future Gate avait grassement payé des influenceurs algériens, à l’image de Rifka, Stanley et Numidia Lazoul afin d’attirer des jeunes étudiants dans le piège.

“Future Gate” exige en effet des sommes d’argent colossales aux étudiants pour avoir des visas d’études en Ukraine et en d’autres pays, comme la Russie et la Turquie par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici