La ville de Tizi-Ouzou a été de nouveau, secouée par un horrible crime. Un jeune homme a égorgé de sans froid, sa fiancée dans la localité de Draa Ben Khedda. Une dispute entre les deux personnes serait à l’origine du drame, a-t-on appris de sources locales.

Le mis en cause aurait égorgé sa fiancée  dans son local de vente de volaille prés de l’ancienne gare de train. Après avoir commis son forfait, le présumé meurtrier est resté immobile devant sa victime jusqu’à l’arrivée de la police.

À noter que plus de 40 féminicides ont été enregistrés à travers le pays pendant les dix premiers mois de l’année 2021. Les statistiques sont alarmantes  et interpellent  plus d’un notamment lorsqu’on sait que ce chiffre est sous-évalué en raison de l’omerta qui entoure ces meurtres.

Les féminicides explosent

Le terrible phénomène des féminicides prend une ampleur tragique en Algérie. La liste macabre s’allonge semaine après semaine, sans que l’on sache quoi faire.

Fin septembre, une femme dans la trentaine, mère de deux enfants a été poignardée à mort par son mari. Les faits tragiques se sont déroulés dans le domicile conjugal à Batna. Le présumé assassin a poignardé son épouse à l’aide d’un couteau, avant de l’égorger sauvagement. Après avoir commis son crapuleux crime, l’homme s’est rendu à le police.

Lire sur Algérie-Expat : Une femme algérienne brûlée vive en France : La police mise en cause

Article précédentAlgérie : divorce consommé entre Andy Delort et Djamel Belmadi
Article suivantAlgérie : Rabah Madjer devant la justice

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici