France : un Algérien marié à une Française menacé d’expulsion

0
Algérien marié à une Française
Algérien marié à une Française

Un ressortissant algérien est menacé d’expulsion en France. C’est un fait qui n’est pas nouveau, dira t-on. Ce qui est d’ailleurs vrai. Mais, cette fois le concerné est marié à une française, ce qui lui ouvre droit à un titre de séjour dans l’Hexagone. D’ailleurs un comité de soutien a été initié pour plaider sa cause.

Se marier avec une française est loin d’être synonyme automatique d’un titre de séjour en France. Un sans papier algérien vient de le vérifier à ses dépends. Répondant au nom de Lyes Ait Yahia, ce jeune algérien de 29 ans est arrivé en France en 2017. Il n’a pas tardé à trouver son âme sœur, Laura Legrand, une française avec laquelle il a convolé en juste noce.

Lyes Ait Yahia avait certainement cru alors que son calvaire de clandestin était terminé et qu’il pourra enfin avoir ses papiers de résidant. Il a alors entrepris les démarche administrative dans ce sens.

Le jeune algérien est pourtant marié à une française

Malheureusement pour lui, les choses ne se sont pas passées comme il l’imaginait. A sa grande surprise, la sous préfecture Saint Omer, dans la région Hauts-de-France, a refusé de lui délivrer le fameux titre de séjour tant convoité. Le motif ? Selon le journal La Voix du nord, qui a rapporté l’information mardi 21 juin, cette dernière reproche au ressortissant algérien d’être entré d’une manière irrégulière sur le territoire français.

Un argument qui n’a pas convaincu grand monde. Plusieurs personnes se sont manifestées pour apporter leur soutien à cet Algérien, qui vit depuis août 2021 sous la menace d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Un collectif de soutien a vu le jour le 10 mai dernier, indique la même source. Depuis, ce dernier multiplie les actions pour aider Lyes Ait Yahia à avoir son titre de séjour. Il a, à titre d’exemple, initié une pétition qui a réuni plus de 1400 signature. Ce mouvement incitera-t-il la sous préfecture de revenir sa décision ? Réponse dans quelques jours.

Lire aussi – Mariage blanc en France : un sans-papiers algérien condamné à la prison

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici