C’est l’histoire de Abdelaziz un algérien âgé de 50 ans, qui a été condamné en France. Il aurait tenté de tuer deux de ses voisines près de canal Saint-Martin à Paris. C’est une histoire qui risque de faire du bruit dans les méandres du monde judiciaire.

La cours d’assises de Paris a condamné mardi dernier, le ressortissant algérien à vingt ans de réclusion criminelle, dont une période de sûreté de plus de treize ans. Le prévenu a reçu également, une interdiction définitive d’accès au territoire français

Les faits remontent à septembre 2019.  L’Algérien avait poignardé plusieurs fois sa voisine âgée de 42 ans et mère de famille. La femme aurait échappé au pire, grâce à l’intervention très rapide des secours.

Un accusé récidiviste

Le mis en cause n’est pas à son premier coup d’essai. Car six mois auparavant, il avait attaqué une première voisine ancienne conjointe de son frère. Elle aurait demandé le divorce après un mariage blanc, ce qui aurait contrarié l’agresseur. L’homme de 50 ans pourtant reconnu coupable a toujours refusé de reconnaître les faits. Le quinquagénaire dispose d’une dizaine de jours pour faire appel.

Pour rappel, la communauté algérienne en France a vécu la semaine dernière, un véritable drame. Une jeune femme algérienne âgée de 28 ans a été lâchement assassinée par son propre mari. L’auteur du crime serait admis en psychiatrie pour des soins.

Le corps de la jeune algérienne a été découvert dans la  matinée de dimanche 20 mars, dans un appartement de Villefranche-de-Lauragais où  le couple vivait seul et n’avait pas d’enfant. Selon les gendarmes et le parquet, il y a des fortes chances qu’il s’agisse d’un féminicide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici