C’est le destin incroyable d’un immigré algérien parti en France durant la guerre d’Algérie. L’homme est disparu en 1961 et depuis sa famille originaire de Constantine est restée sans aucune nouvelle de lui. 60 ans après, son corps a été  identifié.

Selon le site français Le Dauphiné Libéré, c’est grâce au témoignage de la sœur de l’immigré algérien que son corps a été identifié. Dans les faits, les ossements du jeune homme avaient été découverts à 18 mètre de profondeur en 2010, dans le lac de Paladru dans l’Isère.

Le squelette a été confié aux experts de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). Les premiers tests ont permis d’affirmer qu’il était celui d’un homme mais aussi d’écarter la piste criminelle.

Le témoignage de la sœur

Après plusieurs appels à témoins lancés par la police en 2012, aucune piste n’a été trouvée. La justice a donc, décidé de clore l’enquête en 2016. Mais l’affaire va rebondir l’été dernier, lorsque les gendarmes reçoivent un appel d’une dame d’origine algérienne.

La septuagénaire explique que son frère qui est venu s’ins­tal­ler en France pendant la guerre d’Algérie, s’était noyé dans le lac, le 18 juin 1961, alors qu’il baignait avec son ami. Les deux jeunes auraient profité d’une balade pour baigner dans le lac. Les pompiers avaient tenté alors de retrouver le corps. En vain.

Lien de parenté confirmé à 99,99 %

Les enquêteurs décident alors d’effectuer un prélèvement ADN avec cette septuagénaire. Le lien de parenté était confirmé à 99,99 %. « Ça faisait trop longtemps qu’on ne savait pas. Je suis contente de savoir la vérité. De pouvoir enfin me recueillir », confie la sœur de la victime.

Elle souhaite désormais ramener la dépouille de son frère dans son village  natale en Algérie pour l’inhumer auprès des siens.

 

Lire sur Algérie-Expat  : France : disparition mystérieuse d’un Algérien en Seine-Saint-Denis

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici