Un ressortissant français d’origine algérienne, recherché par Interpol et soupçonné d’être impliqué  dans plusieurs opérations de trafic de stupéfiants, a été arrêté vendredi à l’aéroport de Casablanca.

Le suspect, âgé de 33 ans, qui serait impliqué dans un réseau international de trafic de stupéfiants, a été arrêté alors qu’il tentait d’entrer sur le territoire marocain. « Un citoyen français d’origine algérienne qui faisait l’objet d’une notice rouge émise par Interpol a été arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablanca », a indiqué la Direction générale de la Sureté nationale (DGSN).

Ce ressortissant français – dont l’identité n’a pas été dévoilée par la DGSN – était activement recherché « pour ses liens avec un réseau criminel de trafic international de drogues dures entre la Belgique, la France et les Pays-Bas», précise le communiqué de la DGSN.

En cavale depuis 2018

En décembre 2018, son nom a été cité à la suite d’une saisie de près de 200 kg de cocaïne dans le port du Havre dans le nord-ouest de la France. Parallèlement, les enquêteurs perdent la trace avant de réapparaitre, en novembre 2019, dans le cadre d’une affaire de trafic de cannabis.  Mais là encore… le suspect met les voiles.

En cavale, le fugitif avait ensuite été interpellé près de Lyon, en juin 2020, sans que la police ne l’arrête.  Sa trace avait été perdue depuis. « C’est un vrai poids lourd des stups. Pour importer de telles quantités de drogue, il faut un réseau et des moyens énormes », affirmait une source policière en 2020 au média français Le Parisien.

La justice marocaine devrait se prononcer prochainement sur son extradition vers la France où il est accusé d’association de malfaiteurs et trafic de stupéfiants. En octobre dernier, un autre ressortissant français d’origine algérienne avait été arrêté dans une clinique à Tanger (nord du Maroc).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici