Une famille d’origine algérienne a été condamnée mercredi 16 mars 2022, en France, à rembourser près d’un million d’euro pour une affaire d’escroquerie. Le couple a écopé également d’une peine de trois mois de prison avec sursis, ont rapporté plusieurs sources médiatiques française.  

L’affaire a éclaté en fait le mois de février dernier et a défrayé alors la chronique. Le père de famille et son épouse qui avaient obtenu la nationalité française et qui résidaient en Algérie où étaient scolarisés leurs trois enfants mineurs, continuait à percevoir “indûment” les allocations familiales (Caf) et le Revenu de solidarité active. En tout les deux prévenus ont encaissé 80 000 euros entre 2015 et 2021.

Les faits

Lors de l’audience, l’époux, âgé de 51 ans, a affirmé qu’à l’époque il ne pouvait pas travailler à cause d’une maladie. “Je n’avais pas le choix, j’étais malade” avait-il soutenu.

De son coté son épouse, 42 ans, a soutenu qu’elle n’avait pas mesuré l’ampleur de la fraude. Elle a ainsi indiqué qu’elle n’avait pas pris “conscience que c’était aussi grave que ça”.  ” Je l’ai fait pour mes enfants”, a t-elle encore déclaré à la barre.

Le tribunal correctionnel d’Avignon (Vaucluse) a finalement condamné le couple à rembourser les 80 000 euros pris “frauduleusement”. Ils devront ainsi rembourser 57.106 euros à la Caf et 17.871 euros au Conseil départemental du Vaucluse, pour le RSA, a précisé le journal le Capital.

” Une condamnation tout à fait normale”

Selon la même source, l’avocate des deux mis en cause n’a pas contesté le verdict. Bien au contraire, pour elle la condamnation est ” tout à fait normale”. L’avocate a trouvé cependant “bizarre que pendant toutes ces années la Caf n’ait jamais demandé un seul certificat de scolarité. Au final, c’est la société qui pâtit de ce manque”.

Notons par ailleurs que, selon toujours les mêmes sources,  le couple a déjà commencé le remboursement de sa ” dette”.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici