C’est un véritable drame qu’à vécu la paisible ville de Montreux, en Suisse. En effet, la famille David-Feraoun se serait jetée du haut d’un immeuble engendrant horreur et effroi dans le paisible canton suisse, relatent des médias locaux.

Quatre membres d’une même famille sont morts après une chute du 7e étage de leur résidence. Parmi les victimes figurent deux femmes qui sont les petites-filles du célèbre écrivain algérien Mouloud Feraoun.

Une chute de plus de vingt mètres, juste devant le casino. Seul un adolescent de 15 ans, est plongé, depuis le drame, dans le coma et n’a pu être entendu par les enquêteurs. Sa sœur, âgée de 8 ans, son père âgé de 40 ans, sa mère âgée de 41 ans et la jumelle de celle-ci, qui vivait avec eux, sont tous morts.

Mardi 29 mars, la police cantonale vaudoise a détaillé dans un communiqué de presse les premiers éléments révélés par l’enquête. Voici ce que révèle le document.

Les membres de la famille seraient plongés dans les thèses complotistes et survivalistes depuis le début de la pandémie de Covid-19. La famille vivait « en quasi-autarcie », selon la police du canton de Vaud.

La thèse du suicide collectif privilégiée

La thèse du suicide collectif est désormais privilégiée par les enquêteurs. Selon des témoins, les cinq membres de la famille David-Feraoun auraient sauté les uns après les autres, au petit matin, dans un intervalle de cinq minutes.

Par ailleurs, avant ou pendant les faits, aucun témoin n’a entendu le moindre bruit ou cri en provenance de l’appartement ou du balcon.

Nasrine Feraoun, 41 ans, sa petite fille de 8 ans, ainsi que sa sœur jumelle Narjisse Feraoun, sont tous morts sur le coup après une chute de 25 mètres. Un escabeau a été retrouvé sur le balcon. Sans aucune trace de lutte ni cri entendu, et personne d’autre dans l’appartement familial.

Les deux femmes sont issues d’une célèbre famille kabyle d’Algérie : elles sont les petites-filles de l’écrivain ­Mouloud Feraoun (1913-1962), un instituteur proche d’Albert Camus, assassiné voilà soixante ans par l’Organisation de l’armée secrète (OAS).

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici