Le versement des aides de la caisse des allocations familiales (CAF) enregistrent depuis des mois, un énorme retard en France. Les bénéficiaires s’impatientent et s’interrogent sur les raisons de ce retard. Les prestations qu’accorde cette caisse sont pour de nombreuses familles, une source importante de revenu.

Les Français issus de la diaspora algérienne sont également impactés. Mourad, un père de famille originaire de Kabylie et sa femme, n’ont pas touché l’APL (aide personnalisée de logement) depuis huit mois. Dans un message adressé à Algérie-Expat, le Franco-algérien assure n’avoir « rien touché depuis le mois de septembre. La CAF me doit 8 mois d’allocations de 200 euros mensuel, » affirme-t-il.

“C’est le flou total”

Le couple se voit donc obligé  de restreindre ses dépenses et de tout calculer en permanence. «  C’est le flou total, je ne sais plus à quel saint me vouer. Il n’y a aucun recours, et on ne sait pas pourquoi”, confie-t-il encore.

Mourad raconte qu’il a tenté tout. « J’ai envoyé beaucoup de réclamations et de mails. Mais, je n’ai reçu aucune réponse, » témoigne-t-il. Et de dire : “c’est très compliqué pour moi en ce moment. Je n’ai plus de ressources et  je n’ai pas mes allocations”.

Le père de famille franco-algérien s’est tourné alors sur les réseaux sociaux. « J’ai cherché de l’aide dans des groupes sur le Facebook. Heureusement, j’ai eu des réponses et c’est là que j’ai mesuré l’ampleur du problème. Plusieurs compatriotes affirmaient qu’ils rencontrent le même problème. »

Voici les causes des retards

« Un ami m’a conseillé de contacter un agent de la CAF pour résoudre le problème. Chose que j’ai faite. La femme que j’ai eu au téléphone m’a dit de ne pas m’inquiéter et que ça prenait un peu de temps, » explique Mourad.  Mais toujours rien.

La situation semble être explosive. Des dizaines de milliers de personnes sont pénalisées. A titre d’exemple, les étudiants ont énormément besoin de cette aide au logement. Pour ce type d’allocataires, le retard de la CAF est catastrophique.

Du côté de la CAF, les retards dans le traitement et le versement des aides sont dus à plusieurs facteurs. Il s’agit principalement, de la mise en œuvre de la réforme des aides au logement, des anomalies informatiques et un manque de personnel.

Mais son directeur général Nicolas Grivel se montre plutôt rassurant. Il assure que “la CAF a pris du retard dans le traitement des dossiers depuis dix-huit mois environ, mais c’est plutôt en voie d’amélioration, » affirme-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici