Agression verbale d’une femme musulmane voilée, imitation de la prière musulmane en plein cours ; les actes anti-musulmans sont en hausse en France. Les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France, Paca et Rhône- Alpes.

Le nombre d’actes anti-musulmans a augmenté de 53% sur le territoire français entre 2019 et 2020. Selon le Conseil français du culte musulman, 235 actes ont été recensés sur l’année.

« Nous appelons à ce que notre religion et l’exercice de son culte soient considérés et traités avec les mêmes principes et règles qui régissent les religions et cultes historiquement installés en France », a dénoncé dans un communiqué, Abdallah Zekri, délégué général du CFCM et président de l’Observatoire national de lutte contre l’Islamophobie.

En plein débat parlementaire sur le projet de loi contre le « séparatisme » et les moyens de lutter contre l’islamisme radical, Abdallah Zekri, dénonce plus généralement un climat général « malsain et indigne ». Il appelle chaque responsable religieux, « quelle que soit sa religion, à dénoncer le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie ».

Des vidéos « islamophobes »

Sur le net, certaines vidéos choquantes traitant de l’islamophobie font le buzz.  Dernièrement, une vidéo choquante est apparue sur les réseaux sociaux où des élèves imitent la prière musulmane en plein cours. La scène a lieu sous l’approbation de leur professeur qui filme les élèves avec en fond sonore une récitation du Saint Coran.

Une autre montrant un couple de retraités exaspéré de voir une femme musulmane voilée au pied de leur résidence s’est mis à l’agresser verbalement. « Vous êtes cinglée ! », lui lance le couple de retraités alors qu’un témoin filmait la scène.

Si les chiffres officiels pour 2020, établis par le ministère de l’Intérieur, n’ont pas encore été rendus publics, ceux de l’observatoire indique que trois-quarts des actes anti-musulmans en 2020 relèvent de «menaces». De plus, malgré les deux confinements en France, les atteintes visant les lieux de culte musulmans ont bondi de 35% et trois cimetières ont été ciblés en 2020 contre sept en 2019. Les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France, Paca et Rhône- Alpes.

Article précédentRetards, prix des billets et calendrier d’Algérie ferries pour Ramadan : que faire ?
Article suivantParis-Alger : les vols d’Air Algérie affichent complets pour le Ramadan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici