Voyages en Algérie : le message d’une émigrée à Tebboune

0
message d'une émigrée à Tebboune
message d'une émigrée à Tebboune

Encore un appel de détresse lancé par la diaspora algérienne. Cette fois, il a été émis par une vieille dame qui, dans une vidéo publiée mardi, sur les réseaux sociaux, s’en remet au président de la République l’implorant d’intervenir afin de mettre fin au calvaire de ses concitoyens à l’étranger.

Cette dame fait un état pour le moins sombre de la situation des Algériens à l’étrangers qui veulent entrer au pays à l’occasion des vacances et de la saison estivale. Elle a affirmé, en effet, que les ressortissants algériens passent toujours la nuit devant les agences de voyages d’Air Algérie et d’Algérie Ferries pour une éventuelle réservation.

« A l’ouverture de ces agences, à 9h, on distribue 50 tickets seulement. Ceux qui n’ont eu la chance d’en avoir un doivent revenir le lendemain », dit-elle. « C’est inconcevable », lance-t-elle visiblement en colère. « Pourtant on veut que rentrer chez nous avec notre argent. On ne demande pas l’aumône », renchérit-elle.

« M. le ministre des Transports, démissionnez ! »

Cette femme d’un certain âge, s’en est pris ouvertement au ministre des Transports, qui est à ses yeux le principal responsable de cette catastrophe. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à inviter ce dernier à démissionner de son poste. Pour elle, un responsable qui ne peut pas régler un « simple problème de réservation » n’est pas digne d’être ministre.

La vieille dame a par ailleurs saisit le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, l’invitant à intervenir pour mettre un terme à ce « cinéma » et à cette « risée » aux yeux des étrangers.

« M. le président, vos instructions n’ont pas été appliquées »

« Vos instructions n’ont pas été appliquées », a t-elle lancé. Elle a indiqué ainsi qu’en plus du problème des réservations, les prix des billets restent toujours exorbitants. « Un billet à 850, 890 euros est exagéré », souligne-t-elle. Il est vrai que le chef de l’Etat a interpellé les responsables du secteur afin de revoir à la baisse ces prix, mais en vain.

Cette dame qui aura dit tout haut ce que beaucoup de ressortissants algériens pensent certainement tout bas, a soulevé par ailleurs le problème qui ressurgit au niveau des représentations diplomatiques algérienne à l’étranger. Elle a estime que pour rencontrer un responsable, il faut se présenter à l’aube. « M. le ministre des Affaires étrangères, faites quelques choses pour la diaspora », indique-t-elle à l’adresse de Ramtane Lamamra.

Lire aussi – Scandale des navires vides : Algérie Ferries prend de nouvelles mesures

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici