L’international algérien Youcef Atal, a échappé au pire. Selon une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, le latéral de l’OGC Nice a été victime d’une agression alors qu’il se baladait dans la ville de l’extrême sud-est de la France.

La vidéo ne montre pas toute la scène. Certains internautes affirment qu’il s’agit de supporteurs algériens qui voulaient s’en pendre à l’international des fennecs. D’autres indiquent qu’il s’agit d’un groupe de jeunes Tchétchènes avec qui Atal s’en est embrouillé.

La balade de natif de Boghni ce samedi, a viré au cauchemar. Le jeune prodige algérien a été victime d’une attaque violente dans les rues de Nice. L’international algérien n’a dû son salut qu’à l’intervention des policiers municipaux niçois.

Que s’est-il réellement passé ?

Selon une vidéo partagée sur les réseaux, l’international algérien de l’OGC Nice a été approché et agressé verbalement par un groupe de jeunes. Certains internautes affirment que les agresseurs ne sont que des supporters algériens.

Ces jeunes algériens auraient pris à partie Youcef Atal pour lui exprimer leur mécontentement, des derniers mauvais résultats de l’équipe d’Algérie. Malheureusement, la discutions a vite tourné à l’altercation. Il a fallu l’intervention de la police municipale de Nice pour séparer les protagonistes.

Selon une autre version des faits, les agresseurs seraient des jeunes Tchétchènes qui se sont pris au latéral droit algérien. La raison de leur comportement demeure inconnue.

Fin de saison pour Youcef Atal

Pour rappel, Youcef Atal a été opéré la semaine dernière, à la clavicule. Le latéral droit ne pourra plus jouer cette saison. Le jeune lutin devrait être mis au repos jusqu’à la fin de la saison pour se refaire une santé.

C’est un vrai coup dur pour Christophe Galtier, l’entraineur de l’OGC Nice et de Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie. Il s’agissait de la troisième blessure du joueur au même endroit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici