Les joueurs algériens évoluant dans le championnat de ligue 1, en France se retrouvent au cœur d’une vive polémique. Les Youcef Belaili, Hicham Boudaoui, Andy Delort, Farid Boulaya entre autres sont durement critiqués pour avoir porté, lors de la précédente journée du championnat, un maillot contre l’homophobie.

C’est une tradition qui s’installe en France depuis 2019. A l’approche de la journée mondiale contre l’homophobie, coïncidant avec le 17 mai, les clubs de la ligue 1 et de la ligue 2 disputent leurs matchs du championnat avec des maillots floqués aux couleurs arc-en-ciel en soutien à la communauté LGBTQ+.

C’est ainsi que le week-end dernier, les différentes équipes évoluant dans les deux paliers étaient appelés à perpétuer cette tradition. Sans se soucier certainement, des joueurs algériens qui sont d’ailleurs nombreux à évoluer en France, ont ainsi porté ces fameux maillots. Mal leur en pris puisqu’ils se retrouvent bien malgré eux au cœur d’une vive polémique en Algérie et ailleurs.

La faute à Idrissa Gueye

En fait, cette histoire aurait pu passer comme si de rien n’était, comme ce fut d’ailleurs le cas lors des trois dernières années. Sauf que cette fois, une affaire relative à ce maillot s’est éclaté et fait d’ailleurs couler beaucoup d’ancre et de salive en France. Elle a été soulevée par le joueur sénégalais du PSG, Idrissa Gueye qui a refusé de jouer le dernier match de son équipe à cause de cette tenue.

Le milieu de terrain parisien risque d’ailleurs gros. La ligue du football professionnel (LFP) ainsi que des associations sportives et autres appellent son club à prendre des sanctions contre lui. Par contre, l’international sénégalais a reçu un énorme soutien auprès de la communauté musulmane qui n’a pas hésité à le défendre.

Les joueurs algériens évoluant en France lynchés

Quoi qu’il en soit, cette affaire est devenu sujet quotidien de la presse des différents pays qui a soulevé la polémique concernant les joueurs algériens qui ont été en effet, descendus en flamme en Algérie et dans d’autres pays musulmans.

Avoir porté le maillot est subitement considéré comme un acte indigne pour Youcef Belaili, Hicham Boudaoui, Andy Delort et tous les autres joueurs algériens qui ont pris part aux matchs de la dernière journée avec leur clubs respectifs. Ces derniers ont été complètement lynchés sur les réseaux sociaux.

Des internautes prennent leur défense

Bien entendu, ces joueurs ont été également défendus par des internautes qui n’ont pas hésité à monter au créneau pour dire qu’ils sont libres et que l’acte n’était pas aussi grave que ça. ” Ces joueurs sont des salariés qui doivent respecter les décisions de leurs employeurs. Et puis il ne s’agit pas de leur décisions propres et individuelles”, explique un internaute.

” Je peux jurer que certains de ces joueurs qu’on attaque gratuitement ne savent même pas le sens de ces maillots. Leur seul souci était de jouer et de s’illustrer”, indique un autre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici