La fédération algérienne du football a réagi ce mardi 3 mai à l’information faisant état du refus de la fédération internationale du football de faire rejouer la match Algérie-Cameroun disputé le 29 mars à Blida pour le compte des barrages qualificatifs pour le mondial du Qatar. 

Une information a fait le tour de la toile lundi 2 mai faisant état du refus de la fédération internationale du football de reprogrammer la rencontre Algérie-Cameroun. L’information a été d’ailleurs reprise par les différents médias et sites algériens et étrangers. La source qui a rapporté l’information ne laissait aucun doute sur sa véracité. Il s’agit du très crédible média qatarie Bein sports.

Il s’est avéré finalement que l’annonce n’était pas véridique au grand soulagement du public algérien. En effet, au cour de la même journée, elle a été démentie par le média-source lui même.

La FAF dément

La fédération algérienne du football a également démenti cette information ce mardi 3 mai. Dans un communiqué relayé par plusieurs médias, la FAF a tenu en effet a indique que « la rumeur rapportant que la plainte de la FAF a été rejetée est complètement fausse et infondée. L’instance du football national a souligné que « le dossier est toujours entre les mains de la commission d’arbitrage ».

Par ailleurs, la FAF a également réagi aux graves dérapage d’un journaliste camerounais qui a traité Djamel Belmadi de « terroriste ». Dans un autre communiqué, la fédération algérienne du football a dénoncé  et a condamné les propos et demandé aux instances du football du Cameroun à intervenir pour bannir ce genre ce genre de dérapage.

Djamel Belmadi s’exprime sur l’arbitre Bakary Gassama

Il est à signaler que Djamel Belmadi s’est exprimé dans a journée du lundi 2 mai sur ce fameux match et sur l’arbitre Bakary Gassama. C’était lors d’une interview accordé l’émission Rothen s’enflamme de la chaîne RMC Sport.

«Pour revenir à cet arbitre-là, je lui ai dit ce que je pensais, j’ai estimé qu’il nous a lésés. Il était affalé dans un salon. Il était d’une froideur totale, même pas il n’a levé la tête. Cela peut rendre fou. Le gars, pas un mot ! J’aurais aimé avoir son avis, il ne me regardait même pas (…) Il faut connaître le football africain pour comprendre comment cet arbitre est perçu. Je ne prône pas la violence, le football est pour l’unité des peuples», a déclaré le sélectionneur national.

«Vous avez vu le match. Pour ma perception des choses, moi, et aussi 50 millions de personnes l’estiment, qu’on a été lésés dans cet Algérie-Cameroun (…). Nous avons déposé un dossier lourd, la procédure est en cours. Quand je dis que nous n’allons plus jamais accepter qu’un arbitre nous lèse, c’est la dénonciation justement, c’est ça. », a t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici