L’Olympique lyonnais et l’Olympique de Marseille ont dissuadé Karim Benzema et Samir Nasri de jouer pour l’Algérie. C’est ce qu’à révélé l’ancien sélectionneur de l’Algérie, Jean-Michel Cavalli, dans un entretien accordé au site Tribal Football.

En effet, Karim Benzema et Samir Nasri ont été exhortés, par les dirigeants de leurs clubs respectifs à l’époque, à opter pour la France au lieu de l’Algérie, pays d’origine de leurs parents. Les deux joueurs auraient vécu une terrible pression. Leur carrière aurait pu être compromise s’ils n’avaient pas enfilé la tunique tricolore.

L’un comme l’autre ont été approchés par Jean-Michel Cavalli, sélectionneur des Fennecs de 2006 à 2007. « Il y avait beaucoup de joueurs ayant la double nationalité qui ne voulaient pas jouer pour nous, a révélé le technicien corse. Par exemple Benzema, je l’ai rencontré, je suis allé à Lyon pour parler avec lui et sa famille, il avait 18 ans. Même chose avec Nasri. J’ai parlé avec leurs parents et avec eux, mais ce n’était pas possible de les convaincre car ils jouaient pour Lyon, Marseille et ces clubs voulaient que les garçons jouent pour la France », a-t-il révélé dans un entretien accordé au site Tribal Football.

Jean-Michel Cavalli souligne qu’à son époque, la sélection algérienne « était une plus faible » par rapport à  celle d’aujourd’hui, car il y’avait peu de joueurs connus, ajoutant que s’il avait eu Benzema et Nasri, il se serais qualifié pour la Coupe du monde « sans aucun doute ».

Rappelons que l’ancien milieu offensif de l’Olympique lyonnais, Nabil Fekir, a vécu la même situation. « La vie est faite de choix, je l’ai juste aidé à y voir clair », avait déclaré le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, suite aux choix de Fekir d’opter pour la France. Il aurait en réalité fortement incité son joueur à décliner la proposition de la Fédération algérienne de football (FAF). Le doyen des présidents de Ligue 1 l’aurait convaincu en parlant d’augmentation salariale et en lui faisant comprendre qu’une carrière avec les Bleus était plus rentable sur le marché des transferts.

Lire aussi – Sélectionné par l’Algérie et la France : Yannis Lagha a fait son choix

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici