Un ancien joueur international algérien a été condamné mardi 5 avril 2022 à la prison en France. Il s’agit de l’ex milieu de terrain du FC Lorient, du Havre et Lens, Walid Mesloub qui a écopé en effet de 18 mois de prison avec sursis dans une affaire liée au trafic de drogue.

Walid Mesloub est un footballeur franco-algérien qui a défendu cependant les couleurs de l’équipe d’Algérie. Il a été en effet sélectionné à sept reprises durant sa carrière. Walid Mesloub qui évolue au poste de milieu de terrain offensif a porté en outre le maillot de plusieurs clubs français dont le FC Lorient, le RC Lens, le Havre pour ne citer que ceux là. Il a raccroché les crampons en 2020. Âgé de 36 ans, Walid Mesloub est actuellement l’entraîneur adjoint du RC Lens.

Depuis avril 2021, l’ex meneur de jeu fait parler de lui en dehors des terrain du football. Il est en effet cité dans une affaire de justice liée, de surcroît à un trafic de drogue. L’ex joueur algérien est poursuivi de “blanchiment” et de “recel de blanchiment” d’une infraction.

Walid Mesloub est accusé d’avoir conclu des transactions de véhicules avec un individu qui s’est révélé être la tête d’un réseau de trafic de drogue présumé. Surnommé le  » Chinois », celui-ci a été d’ailleurs arrêté en 2019 avec en sa possession une quantité de cocaïne.

 » Le chinois », l’homme par qui le malheur est venu

Plusieurs grosses cylindrés ont été achetées par l’ancien footballeur algérien auprès du dénommé  » le chinois », un personnage avec lequel Walid Mesloub s’est sympathisé depuis 2015.  Range Rover Evoque, Audi S1,RS4, RS6, Mercedes AMG C63S,GLE63S Coupé, GLC43 ont été ainsi au menu des échanges de voitures effectués entre les deux hommes entre 2018 et 2020.

Ces véhicules ont été immatriculé au nom de Walid Mesloub mais qui étaient toujours utilisés par le principale accusé de cette affaire qui sera lui, jugé le début du mois de mai prochain. En clair,  » le chinois » utilisait le nom et le compte du sportif algérien pour le blanchiment d’argent pour éviter tous soupçon.

Ce qu’a déclaré Walid Mesloub

Lors de son audition, Walid Mesloub qui comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lorient, lundi et mardi derniers, a affirmé qu’il ne savait rien de ce manège. Il a reconnu par ailleurs qu’il a été naïf.

« Il m’a reconnu, on a sympathisé. Nous partagions la même passion pour les voitures et il m’a dit qu’il en vendait, ainsi que de belles villas en Thaïlande. On échangé une Audi contre une BMW, une Lamborghini Huracan et une Mercédès AMG qu’il a immatriculée à mon insu. Il a profité de ma notoriété, j’ai peut-être été trop naïf, trop gentil », a expliqué le joueur devant le tribunal.

Notons que le procureur avait requis une peine de 2 ans de prisons avec sursis contre Walid Mesloub qui s’en est sorti finalement avec une peine de 18 mois de réclusion avec sursis et une amende de 30 000 euros.

Article précédentAffaire de l’arbitre Algérie – Cameroun : la FIFA se prononce
Article suivantFermeture de Liberté : Issad Rebrab pointé du doigt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici