Les réservations sur le vol du 9 juillet d’Air France ne sont plus disponibles. Les 468 places  qui ont été mises en vente hier à 11 h 00 ont été épuisées au bout de 15 minutes. Dans un courriel adressé au site spécialisé dans les voyages VVA,  la direction d’Air France affirme poursuivre « le dialogue avec les autorités algériennes », afin d’obtenir l’autorisation pour effectuer d’autres vols commerciaux.

En raison de la forte demande de la part des expatriés algériens qui veulent rentrer au pays, les 468 billets d’avion sur le vol du 9 juillet d’Air France ont été commercialisé en un temps record. « Comme les autres vols commerciaux vers cette destination, il est commercialisé sur airfrance.fr et airfrance.dz. Il a été mis en ligne hier à 11 h 00 et les 468 places ont été réservées en 15 mn », affirme  la compagnie aérienne française.

Air France explique que « c’est la raison pour laquelle (des clients) n’ont peut-être pas pu voir (la vente des billets) au-delà de ces quelques minutes ». La compagnie précise que  « nous espérons pouvoir opérer prochainement d’autres vols commerciaux et poursuivons le dialogue avec les autorités algériennes ».

La vente des billets s’effectue uniquement sur le site

La vente des billets d’avion s’effectue uniquement sur le site internet d’Air France. Pour pouvoir réserver une place sur ces vols « il faut surveiller sur le site et acheter au moment du lancement de la vente ».

Il faut dire que le programme mis en place par le gouvernement algérien n’a pas aidé les compagnies aériennes à gérer toutes les demandes des clients avec un nombre limité de vols, notamment entre l’Algérie et la France.

Les compagnies aériennes qui desservent l’Algérie se plaignent de leur quota réduit de vols. En dépit de la forte demande des expatriés algériens, les hautes autorités du pays n’ont autorisé que six vols en aller-retour par semaine entre la France et l’Algérie, dont trois pour Air Algérie.

Air France devra opérer deux autres vols le 21 et 28 juillet. Mais elle devra attendre l’autorisation des autorités algériennes pour commercialiser les billets d’avion.

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici