L’Algérie doit augmenter le nombre de vols de et vers l’étranger. C’est ce qu’a demandé Mohamed Hani, député et président de la commission des affaires étrangères à l’APN. Ce dernier a également estimé que l’ouverture des frontières maritimes sera également la solution idoine pour résoudre le problème de manque de vols.

Le député Mohamed Hani a appelé les responsables en Algérie à augmenter le nombre de vols de la compagnie Air Algérie. Dans une déclaration accordée au média Tariq News, le politicien a estimé que l’Algérie doit « augmenter le nombre de vol de trois à six ou de 5 à dix, pour faciliter les choses » à la communauté algérienne établie à l’étranger.

Mohamed Hani a expliqué avoir observé lui-même « dans 3 vols différents que 100 % des tests effectués sur les passagers étaient négatifs ». Ce qui lui fait dire que les contrôles effectués au niveau des aéroports du pays ont prouvé que « le coronavirus ne vient pas de l’étranger ».

« L’Algérie doit rouvrir ses frontières maritimes »

Par ailleurs, le même député a estimé que la réouverture des liaisons maritimes pourrait également constituer une solution pour faire face au problème de manque de vols. « Un avion transporte entre 250 et 300 passagers alors qu’un navire peut transporter 1 300 passagers. Donc, on peut programmer des dessertes maritimes au départ de Barcelone ou de Marseille, avec des tests qui seront réalisés durant la traversée. Une seule desserte maritime équivaut à 5 vols », a-t-il expliqué.

Pour rappel, plusieurs voix s’élèvent depuis un certain moment pour appeler à l’augmentation des vols vers l’Algérie. Parmi eux, le docteur Bekkat Berkani, président de  l’Ordre des médecins qui a fait savoir que la compagnie nationale devrait augmenter le nombre de vols dans les prochains jours, car l’Algérie y gagnerai beaucoup en laissant un nombre important de passagers entrer au pays.

« À l’heure où le ministère de l’Industrie pharmaceutique autorise l’importation des concentrateurs, l’augmentation des vols ne sera que bénéfique pour permettre l’arrivée du plus grand nombre possible de voyageurs et de concentrateurs afin de soulager les hôpitaux et de venir en aide aux malades en difficultés respiratoires », a-t-il expliqué dans un entretien accordé au média VVA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici