Encore une fois, les autorités algériennes se sont distinguées par une attitude pour le moins étrange concernant toujours le programme des vol de la compagnie aérienne Algérie. Jeudi 24 mars, le ministère des Transport a publié un communiqué à travers lequel il a annoncé le renforcement du plan de vols à partir du 27 mars. A la grande surprise de plus d’un ce document a été supprimé mois de deux heures plus tard.

Le 9 mars, le ministère des Transports a dévoilé le programme de l’été de la compagnie aérienne Air Algérie. Ce programme qui comportait 108 nouvelles liaisons a été cependant annulé quelques heures plus tard après sa publication au grand dam de la diaspora algérienne notamment.

Plus d’une dizaine de jours après, aucune explication n’a été donnée à ce cafouillage qui ne dit pas son nom. Depuis, les ressortissants algériens établis dans les différents pays étrangers se demandaient en outre sur le sort qui sera réservé à ce programme. Ils ont cru avoir enfin la réponse jeudi 24 mars après que la ministère des Transports ait publié un nouveau programme.

Après la joie, l’étonnement

Bien que le nombre de vols a été revu de moitié à la baisse par rapport au programme annoncé le 9 mars, les Algériens étaient unanimes à applaudir la décision des autorités de renforcer le programme de vol existant. En fait, ce nouveau programme comportait 64 nouvelles dessertes internationales.

La joie que cette annonce a suscité chez les ressortissants algériens n’a été encore une fois que d’une courte durée. Ce planning a été en effet supprimé une heure et demie à peine après sa publication. Il a ainsi disparu de la page Facebook du ministère des Transport.

Ainsi après la joie, place était à l’étonnement chez les Algériens qui n’arrivent pas à comprendre cet autre revirement de la part des autorités concernant ce plan de vol. La diaspora algérienne ne peut donc que prendre son mal en patience et patienter encore en attendant des jours meilleurs.

Abdallah Mounji nouveau ministre des Transports

Il est à noter que dans un autre registre, le chef de l’Etat a nommé durant la même journée de jeudi un nouveau ministre des Transport en remplacement de de Aissa Bekkai limogé le 10 mars dernier pour « faute grave ». Il s’agit d’Abdallah Mounji qui aura ainsi la lourde tache de gérer le secteur à l’avenir.

« Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a signé, ce jour, après consultation du Premier ministre, un décret présidentiel portant nomination de M. Abdallah Moundji, ministre des Transports », a indiqué la présidence dans un communiqué.

Il est a souligner que le nouveau ministre des Transport occupait le poste de secrétaire général au niveau du ministère de l’Intérieur avant sa nomination.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici