L’ex PDG d’Algérie Ferries Kamel Issad a été placé ce vendredi 10 juin, en détention provisoire. Le juge d’instruction a ordonné également l’incarcération de deux autres responsables dans le cadre d’une affaire de mauvaise gestion. Le dossier concerne une traversée maritime Marseille-Alger de carferry Badji Mokhtar III.  

Le procureur de la République près le Pôle national pénal économique et financier national a donné des détails sur cette affaire dans un communiqué rendu public ce vendredi 10 juin 2022. Le parquet informe qu’une information judiciaire avait été ouverte concernant la traversée Marseille-Alger assurée par le navire Badji Mokhtar III.

Selon la même source, le carferry d’une capacité de de 1800 passagers et 600 voitures a transporté lors de ce voyage, 72 passagers et 25 voitures seulement. Cette traversée a eu lieu le 1 juin où la demande sur les billets est à son plus haut niveau.

2 autres responsables d’Algérie Ferries incarcérés

Le parquet précise dans son communiqué que le juge d’instruction en charge de l’affaire a ordonné la mise en détention provisoire du directeur général de la Société nationale des transports maritimes pour les passagers. Deux autres responsables ont été également incarcérés. Il s’agit de chef de département marketing et expédition et du chef d’escale d’Alger.

Les responsables de la compagnie nationale sont entendus dans le cadre d’une enquête de mauvaise gestion. Il s’agit des circonstances liées au retour de Marseille du Badji Mokhtar III, presque vide, alors que  la demande des voyageurs a explosé.

Sur instruction de président de la république, le ministre des transports avait limogé ces responsables en raison de leur comportement jugé « attentatoire à l’image de l’Algérie et à l’intérêt des citoyens ».

Depuis l’ouverture à la vente des billets pour le programme estival 2022, Algérie Ferries n’a connu que des scandales. Après les scènes désolantes enregistrées au niveau d’agences commerciales en France, les bugs sur le site, les annulations des réservations vint ensuite,  le retour de France de navires presque vides.

1 COMMENTAIRE

  1. celui qui n’a pas encore compris que la justice indépendante algérienne est entrain de construire la démocratie des temps modernes, n’a qu’à suivre les activités des tribunaux algériens. nul n’est au dessus des lois. les magistrats algériens font honneur aux Braves de 54-62 !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici