Suspendus depuis près de 18 mois, les vols commerciaux entre Lille et Alger ont repris jeudi 7 octobre. L’annonce a d’abord enchanté la diaspora algérienne, avant de laisser place à la colère provoquée par la décision de la compagnie ASL Airlines France de restreindre le nombre de places.

En effet, sur le premier vol commercial opéré avant-hier entre Lille-Lesquin et Alger, la compagnie ASL Airlines n’aurait transporté que 124 passagers au lieu de 147 possibles, rapporte La Voix du Nord. La low-cost française a souhaité transporter plus de bagages, « principalement des produits de première nécessité », précise la même source.

La ressortissants algériens privés de billets ressentent de la colère et de l’injustice vis-à-vis de la mesure prise par ASL Airlines France. Beaucoup ont manifesté leur mécontentement, estimant que la compagnie aérienne pouvait transporter au moins 20 passagers de plus à bord de son Boeing 737.

Rappelons que la compagnie aérienne française a annoncé, jeudi 2 septembre, la reprise de ses vols commerciaux vers l’Algérie, à la suite de l’autorisation donnée par les autorités algériennes de renforcer les liaisons aériennes au départ de la France. ASL Airlines a ainsi mis en place 7 vols par semaine vers Alger au départ de Paris 5 fois par semaine, et au départ de Lyon et de Lille une fois par semaine.

Article précédentInterdire l’envoi d’argent en Algérie par les immigrés : Zemmour et Le Pen font pression
Article suivantFrance : lourde peine pour un Algérien ayant tué son compatriote

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici