Les ressortissants algériens ont l’habitude de renter au pays pour passer le mois sacré et fêter l’Aid El fitr. Cette année, devant la cherté, voire l’indisponibilité des billets d’avion, ces émigrés préfèrent se rabattre sur les liaisons de la compagnie maritime, Algérie Ferries. Cette dernière a décidé de baisser ses prix à l’occasion du mois de Ramadan.

Comme annoncé précédemment, la compagnie maritime, Algérie Ferries, a repris ses traversées le mois d’octobre dernier. Elle assure depuis des dessertes entre Alger et Marseille et entre Oran et Alicante, en Espagne.

La compagnie a prévu quatre dessertes départ d’Alger vers Marseille durant le mois de Ramadan. Ceux-ci sont prévus pour les 4, 11, 28 et 25 à 16 h. Tandis que celles Marseille-Alger, elles sont programmées pour les 2, 9, 16, 23 et 30 à 16 h. Leurs arrivées au port d’Alger sont prévues pour les 3, 10, 17, 24  et le 1er mai à 11 h.

La première ligne est desservie par le navire le Badji Mokhtar III alors que la seconde a été confiée au ferry Djazair 2. Les deux bateaux effectuent une traversées par semaine en aller et retour. Le même programme sera maintenu pour le mois d’avril prochain, coïncidant avec le mois de carême.

Baisse de prix à l’occasion du Ramadan

A cette occasion, Algérie Ferries a décidé de baisser les prix des voyages Marseille – Alger pour permettre aux ressortissants algériens de rejoindre leurs proches et perpétuer ainsi la tradition par le jeûne et la fête de l’Aid el Fitr en famille. Une bonne nouvelle, et une réelle alternative, en attendant le renforcement du programme des vols d’Air Algérie en prévision justement de ce rendez-vous religieux.

Ainsi, la compagnie maritime Algérie Ferries annonce que le prix de la première traversée Marseille – Alger, prévue pour le 2 avril, premier jour de Ramadan, à partir de 158 Euros en aller-retour. Cette ligne sera desservie par le navire le Badji Mokhtar III dont le départ du port de Marseille est programmé à 16h pour débarquer le lendemain au port d’Alger à 8h du matin.

Une promotion qui tombe à pic pour les fidèles abonnés des va-et-vient entre les deux rives de la méditerranée, d’autant plus que les prix les billets d’avion que proposent les compagnies aériennes sont exorbitants, et parfois indisponibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici