L’affaire des navires d’Algérie Ferries qui rentraient presque vides de Marseille, alors que la demande sur les billets explose, n’a pas connu son épilogue. L’ex PDG de la compagnie maritime et trois autres responsables sont entendus par la justice.

Selon le quotidien arabophone Ennahar qui rapporte l’information ce jeudi 9 juin, le juge d’instruction de tribunal de Sid M’hammed d’Alger a auditionné les 4 responsables. L’ex PDG d’Algérie Ferries, Kamel Issad, le chef d’escale Kamel Idallia et deux autres cadres de la compagnie sont entendus dans le cadre d’une enquête de mauvaise gestion. Il s’agit des circonstances liées au retour d’un navire d’Algérie Ferries presque vide de Marseille alors que  la demande des voyageurs a explosé.

Les responsables de la compagnie nationale maritime font l’objet d’une enquête judiciaire concernant le retour d’un navire Marseille-Alger avec seulement 75 passagers et 30 voitures.

Scandales en cascade

Pour rappel, Algérie Ferries a connu la semaine dernière, des changements importants à sa tête. Sur instruction de président de la république, le ministre des transports a limogé le PDG et le chef d’escale à Alger. La raison annoncée officiellement, est le comportement des deux responsables jugé « attentatoire à l’image de l’Algérie et à l’intérêt des citoyens ».

En effet, depuis l’annonce du programme estival 2022, les responsables de la compagnie maritime ont cumulé scandale sur scandale. Après les scènes désolantes enregistrées au niveau d’agences commerciales en France, la goutte qui a fait débordé le vas serait le retour de France de navires presque vides.

Ainsi, comme rapporté précédemment, une traversée effectuée par le navire Badji Mokhtar III de Marseille à Alger transportait seulement 75 voyageurs à bord alors que le bateau de Corsica Linea qui est arrivé au port d’Alger le même jour, avait 1000 passagers à son bord.

Cette histoire a soulevé l’ire de la diaspora algérienne en France. Des milliers de voyageurs tentent désespérément, depuis des semaines de trouver une place sur les navires d’Algérie Ferries. En vain. La plupart des dessertes affichaient complètes. Paradoxalement, un navire est rentré au port d’Alger avec moins de 10 % de sa capacité.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici