Les vols d’Air Algérie depuis la France vers l’Algérie suscitent la convoitise des expatriés. La demande est repartie à la hausse notamment, à l’approche du mois de Ramadan, qui sera célébré cette année début avril.

Nombreux sont les ressortissants algériens vivant en France qui comptent passer le mois de carême au pays. En effet, le regain de la demande se ressent quand on visite le site d’Air Algérie pour chercher des billets. La plupart des vols France-Algérie affichent complets pour ce mois de Ramadan. Il ne reste tout simplement plus aucune place à vendre.

Face à la perspective de la hausse de la demande, l’offre reste insuffisante. Actuellement, une cinquantaine de vols sont opérés chaque semaine entre la France et l’Algérie. Le programme de vols d’Air Algérie n’a pas été revu à la hausse depuis septembre dernier. Or, tout le monde le sait : la flambée des prix s’explique par le déséquilibre entre l’offre et la demande. Mais les vols qui font la liaison entre les deux pays s’affichent complets, malgré le fait que les billets soient vendus à des prix exorbitants.

En effet, les autorités algériennes auraient décidé enfin de donner leur feu vert pour une augmentation sensible du nombre de vols au cours des prochains jours. Seule option possible qui contribuera à alléger la pression sur Air Algérie, ainsi qu’un retour des prix des billets à des niveaux acceptables.

Vols Alger-Paris chez les autres compagnies

Les Algériens de l’étranger qui souhaitant voyager en Algérie pour fêter le mois sacré, se trouvent obligés de dénicher des places chez les autres compagnies aériennes étrangères, à cause du manque des vols chez Air Algérie.

La compagnie française, Air France maintient en vente ses vols autorisés entre Paris Charles de Gaulle et Alger à partir de 27 mars avec un prix de 679 euro pour un aller simple. Mais ces tarifs ne resteront pas fixes car le transporteur s’empressera de les augmenter à la proche de la fête de l’aïd.

Du côté de sa filiale low-cost Transavia, les vols en vente correspondent au programme autorisé. « Les vols qu’il y a sur notre site sont tout à fait confirmés, mais le reste dépendra des autorités algériennes étant donné que même les autorisations peuvent être révoquées ». À partir de mois d’avril il faut payer 480 euro pour le tarif le moins cher. Les billets atteignent 530 et 590 euros.

Chez ASL Airlines, les vols sont mis en vente selon le programme autorisé, mais les tarifs sont tout aussi élevés que chez les autres compagnies aériennes. Un billet en aller simple est proposé à partir de 499 euros entre Paris Charles de Gaulle et Alger au mois d’avril.

Pour pallier le manque de nombre de vols en Algérie, la compagnie aérienne nationale Air Algérie a rassuré ses clients quant à une révision à l’augmentation du nombre de vols et une baisse des prix des billets. D’autant plus qu’avec le nombre de vols actuel, la crise financière d’Air Algérie risquerait de s’accentuer encore plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici