L’annonce de l’ouverture des réservations pour les vols supplémentaires d’Air Algérie n’a décidément pas eu l’effet escompté sur la communauté algérienne établie en France. Un député de l’émigration s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet mercredi 8 juin. Abdelouahab Yagoubi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a affirmé que la joie de la diaspora n’a été que d’une courte durée.

La compagnie aérienne, Air Algérie et son homologue Tassili Airlines ont lancé mercredi 8 juin les réservations pour leurs vols entre l’Algérie et la France prévus cet été. Les ressortissants algériens qui ont souffert le martyre des mois durant à cause de l’indisponibilité des vols et surtout la cherté des billets, espéraient que l’ouverture des réservations du nouveau programme des deux compagnies allégera leurs souffrances et contribuera à la baisse des tarifs appliqués sur cette route.

Des tarifs qui sont, il faut le dire exorbitants et ce d’avis même des hautes autorités du pays à leur tête le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune qui ordonné la révision de ces prix.

« Sièges rares et prix excessivement chers »

Finalement le rêve tant caressé par des centaines de ressortissants algériens ne s’est pas réalisé. En effet, le député de l’émigration, Abdelouahab Yagoubi, a affirmé dans une publication postée mercredi soir sur sa page Facebook, que les places restent toujours indisponibles et surtout trop chères pour les Algériens qui réussissent à en avoir une.

« La communauté algérienne à l’étranger a longtemps attendu l’ouverture des nouveaux vols à prix révisés … Finalement c’est la déception totale ! Les disponibilités des sièges sont rares et les prix des billets sont restés excessivement chers », a écrit le député. Pour ce dernier, « des solutions immédiates s’imposent ! », s’est-il insurgé.

Lire aussi – Voyages en Algérie : voici la somme autorisée en avion

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici