Tebboune limoge le ministre des Transports pour « faute grave »

0
Aissa Bekkai sur fond d'un avion d'Air Algérie
Aissa Bekkai sur fond d'un avion d'Air Algérie

La Présidence algérienne a annoncé ce jeudi 10 mars, le limogeage du ministre des Transports Aissa Bekkai. Le chef de l’État algérien Abdelmadjid Tebboune a décidé de mettre fin aux fonctions du ministre des Transports pour « faute grave durant l’exercice de ses fonctions ». 

Le ministre des Travaux publics, Kamel Naceri, est chargé par le président de la République d’assurer l’intérim du ministère des Transports. Cette décision a été prise par le président Tebboune après consultation du premier ministre Aïmene Benabderrahmane.

“Après consultation du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a mis fin, ce jour, aux fonctions du ministre des Transports, Aissa Bekkai pour avoir commis une faute grave lors de l’accomplissement de ses missions”, lit-on dans le communiqué de la présidence.

Aucun détail n’a été donné sur les vraies raisons de ce limogeage surprise. La dernière décision importante annoncée par le désormais ex ministre, est celle de la hausse importante du nombre des vols internationaux.

« En application des instructions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune pour renforcer le programme actuel des vols d’Air Algérie vers les différentes destinations internationales, et compte tenu de l’amélioration de la situation pandémique en Algérie et dans le monde, le ministère des Transports annonce un nouveau programme qui entrera en vigueur à compter du 15 mars 2022, avec 108 vols supplémentaires par semaine”, a précisé le ministère mercredi dans un communiqué.

Ce programme sera suivi progressivement d’autres dessertes vers différentes destinations internationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici