La compagnie de transport maritime espagnole, Baleària reprendra ses traversées entre l’Algérie et l’Espagne à partir du 20 novembre prochain, a rapporté ce vendredi l’agence Europa Press. La reprise se fera à raison d’une liaison par semaine, indique la même source.

La compagnie espagnole a commencé à desservir l’Algérie en 2016. Elle assurait des traversées entre le port de Valence (Espagne) et celui de Mostaganem en Algérie. Selon l’agence Europa Press, l’entreprise de navigation maritime a transporté environ 500 000 passagers durant les quatre ans de service.

Baleària a suspendu ses traversées vers l’Algérie en mars 2020 suite à la crise sanitaire liée au Covid-19 qui avait induit la fermeture des frontières algériennes. Dernièrement l’Algérie a décidé de rouvrir partiellement ses frontières suite à l’amélioration de la situation sanitaire.

La compagnie algérienne de navigation maritime, Algérie Ferries a été d’ailleurs autorisée à reprendre ses dissertes vers la France et l’Espagne. Ce vendredi 5 novembre, Baleària a eu également l’aval des autorités algériennes afin d’opérer des traversées entre l’Espagne et l’Algérie et ce au grand bonheur de ses responsables.

Reprise à partir du 20 novembre

Le directeur général de Baleària, Georges Bassoul, n’a pas caché sa satisfaction suite à cette décision. « L’Algérie est un marché stratégique où l’entreprise veut continuer à croître », a-t-il déclaré à la même source.  « Nous allons continuer à apporter tout notre savoir-faire pour maintenir l’excellence du service, tant en confort et en prestations pour le passage, qu’en fiabilité des horaires et régularité des marchandises », promet le même responsable.

Il est à noter que la compagnie maritime espagnole assurera une desserte par semaine au départ du port de Valence chaque samedi à 18h30. Le retour est prévu le lendemain, à la même heure, depuis le port de Mostaganem.

Selon l’agence l’Europa Press, cette desserte Valence-Mostaganem sera assurée par le ferry « Dénia Ciutat Creativa », un navire d’une capacité de 399 personnes et 430 véhicules.

Article précédentRéparation pour les harkis de la guerre d’Algérie : la France passe à l’action
Article suivantTebboune : « Emmanuel Macron a blessé la dignité des Algériens »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici