Le Canada a rouvert ses frontières la fin de l’année écoulée après plusieurs mois de fermeture. Depuis la mi-février, le gouvernement canadien a décidé d’alléger ces conditions suite à l’amélioration de la situation sanitaire.

Annoncées le 15 février dernier, les nouvelles conditions d’entrée au Canada sont en effet entrées en vigueur depuis le 28 février 2022. Concrètement, ce qui a changé à partir du 28 février 2022, c’est que les passagers n’auront plus besoin de présenter un test PCR négatif à leur arrivée aux frontières canadiennes. Un test antigénique suffira pour eux.

Ces conditions sont allégées suite à l’amélioration de la situation sanitaire non seulement au Canada mais également un peu partout à travers le monde. Encore une fois, la restriction liée au test de dépistage de la Covid-19 sera levée à partir du 1er avril prochain.

Bonne nouvelle pour ceux qui veulent se rendre au Canada

Une bonne nouvelle pour les  passagers algériens qui voudraient se rendre au Canada. En effet, ce pays vient d’alléger les conditions d’entrée sur son territoire pour tous les voyageurs étrangers, et ce, à la faveur de la réouverture de ses frontières aériennes fermées, rappelons-le, depuis plus d’une année, à cause de la crise sanitaire mondiale.

Ainsi, depuis le 28 février dernier, les voyageurs détenant un certificat de vaccination ne seront plus contraints de présenter un test PCR négatif comme c’était le cas en 2021. En revanche, les autorités canadiennes ont maintenu les tests de dépistage par mesure préventive, sachant que la variant Omicron sévit toujours.

L’Algérie décide aussi d’alléger les conditions

L’Algérie a décidé d’alléger les conditions d’entrée sur son territoire pour les voyageurs étrangers et les ressortissants algériens établis dans les différents pays. Une bonne nouvelle pour les ressortissants algériens mais aussi pour les étrangers désirant entrer en Algérie.

Le gouvernement algérien a décidé en effet d’assouplir les conditions d’entrée en Algérie. Selon les nouvelles dispositions, le voyageur n’est plus tenu de présenter test antigénique à l’arrivée au niveau des frontières algériennes.

Le passager entièrement vacciné ne doit être muni que d’un pass vaccinal de moins de 9 mois qu’il présentera donc à l’aéroport, au port ou au niveaux des frontières terrestres.

Les personnes qui ne sont pas vaccinées sont appelées en revanche de présenter un test PCR de moins de 72 heures. Toutefois, ces mesures peuvent être modifiées selon l’évolution de la situation sanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici